CBD: Tout Les Réponses Sur Le Cannabidiol En 2021

Afin que vous sachiez comment les produits CBD sont fabriqués, comment les utiliser correctement et comment la consommation de CBD peut affecter votre qualité de vie, nous avons compilé cette liste exhaustive de questions fréquemment posées sur presque tout ce qui concerne le cannabis et le CBD, rédigée par un chercheur sur le marché du cannabis.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD ou cannabidiol en abréger est l’un des 60 composés phyto-cannabinoïdes qui constitut le cannabis. Le composé le plus étudié du cannabis est le THC (ou tétrahydrocannabinol), mais l’intérêt pour le CBD et son utilité en médecine et dans les loisirs croît rapidement.

 

Quels sont les effets possibles du CBD dans l’organisme ?

Le CBD peut être:

  • Antitumoral (lutte contre les cellules tumorales et cancéreuses)
  • Anticonvulsivant (empêche les crises)
  • Anti-inflammatoire
  • Antioxydant
  • Antipsychotique (aide aux troubles psychotiques)Anxiolytique (lutte contre l’anxiété et la dépression)
  • Antiémétique (réduit les nausées)

Que sont les cannabinoïdes ?

Les cannabinoïdes sont des composés qui interagissent avec le système endocannabinoïde de notre corps, ou ECS. On a récemment découvert que tous les vertébrés ont un système endocannabinoïde et qu’il s’agit d’un réseau de récepteurs qui réagissent à la présence de cannabinoïdes. Ces récepteurs comprennent le CB1, le CB2, l’adénosine, la sérotonine et le vanilloïde. Ce système de récepteurs est responsable du maintien de l’équilibre de notre corps et de notre esprit. Il régule les fonctions corporelles comme la perception de la douleur, l’appétit, l’humeur, la mémoire, la réponse immunitaire et le sommeil.

À ce jour, 113 molécules de cannabinoïdes ont été découvertes et isolées.

Notre corps produit ses propres cannabinoïdes (appelés endocannabinoïdes). Pendant la petite enfance, notre corps se procure des endocannabinoïdes dans le lait maternel, pour aider notre système immunitaire sous-développé. Comme tous les autres systèmes corporels, notre système nerveux central devient de moins en moins efficace au fur et à mesure que nous vieillissons et que la quantité d’endocannabinoïdes synthétisés par notre corps diminue, notre corps se déséquilibre lentement.

Nous sommes plus sujets à des problèmes tels que l’insomnie ou l’anxiété chronique à mesure que nous devenons plus déficients en cannabinoïdes. La réintroduction de cannabinoïdes dans notre corps sous forme de phytocannabinoïdes (ou de cannabinoïdes d’origine végétale) comme le THC ou le CBD aiderait notre corps à retrouver son équilibre et sa santé générale.

CBD

Quelle est la différence entre les effets du THC et du CBD ?

La principale différence entre le THC et le CBD est la psychoactivité du THC. En termes simples, le THC vous donne le sentiment d’être défoncé. En revanche, le CBD ne le donne pas. Les effets du CBD, par conséquent, peuvent ne pas être aussi immédiatement apparents que ceux du THC.

Le CBD peut donner au corps un sentiment de détente immense, et les tensions qui en contiennent beaucoup sont parfois considérées comme des « effets de canapé » pour cette raison. La consommation de CBD peut vous rendre somnolent, paresseux ou calme, tandis que le THC vous rendra plus alerte ou actif. Le CBD peut également avoir des effets analgésiques et de relaxation musculaire plus importants que le THC.

Le CBD n’interagit pas directement avec deux des principaux récepteurs cannabinoïdes de notre corps (CB1 et CB2), de ce fait,est non psychoactif . A l’inverse, il inhibe les enzymes qui dégradent les cannabinoïdes naturels, ce qui augmente à son tour la présence et la sensibilité des endocannabinoïdes.

 

Existe-t-il un meilleur cannabinoïde, plus utile sur le plan médical, entre le THC et le CBD ?

Des études ont montré que le THC et le CBD fonctionnent mieux ensemble ! Bien qu’ils aient des effets et des fonctions différentes dans l’organisme, ils augmentent mutuellement leurs effets curatifs. Cette coopération entre les cannabinoïdes est appelée « l’effet d’entourage ». Le CBD renforce les propriétés anticancéreuses et antidouleur supposées du THC par exemple.

Le CBD régule également les effets psychoactifs du THC. Le THC peut aider à augmenter la vigilance, la créativité et l’activité mentale, mais en prendre trop peut provoquer de l’anxiété et une augmentation du rythme cardiaque. La présence d’une quantité suffisante de CBD avec du THC réduit le « pic » de son high, prolonge ses effets et aide l’utilisateur à se détendre au milieu de sa vigilance accrue.

Le THC et le CBD contribuent tous deux à la neurogenèse, ou à la création de nouvelles cellules cérébrales, des mammifères adultes.

Quelles sont les affections que le CBD pourrait le plus aider ?

Le CBD n’a pas été étudié assez longtemps pour que les professionnels de la santé aient un consensus solide à son sujet. Cela est dû à la stigmatisation néfaste qui entoure le cannabis en tant que substance récréative. Heureusement, la recherche sur le CBD a connu une renaissance ces dernières années. La prise de CBD peut atténuer les effets d’un large éventail de maladies, en particulier celles qui ont pour origine une inflammation.

Les troubles mentaux que le CBD pourrait aider à traiter :

  • Schizophrénie
  • L’anxiété chronique
  • L’anxiété sociale – Le CBD aide à réguler les fonctions de l’amygdale, responsable de nos réactions de peur
  • Insomnie
  • Dépression
  • Drogue, alcoolisme et tabagisme à la chaîne
  • L’épilepsie – elle prévient et réduit considérablement le nombre de crises. Les personnes souffrant d’épilepsie infantile grave ont 10 à 15 % de chances de voir leurs crises cesser presque complètement lorsqu’elles prennent régulièrement du CBD. Même si elles ne parviennent pas à se débarrasser complètement des symptômes, elles peuvent s’attendre à une amélioration significative de leur état.
  • Maladie d’Alzheimer – Le CBD aide à éliminer la plaque bêta-amyloïde, qui est le facteur le plus important dans le développement de la maladie d’Alzheimer
  • Le stress post-traumatique

Les troubles physiologiques que le CBD peut aider à traiter :

  • Sclérose en plaques – elle a réduit de manière significative les symptômes de la sclérose en plaques chez les sujets testés dans une étude randomisée et contrôlée par placebo en 2004
  • Rhumatismes
  • Arthrite
  • Cancer – il augmente la mort des cellules du cancer du sein et inhibe l’invasion et les métastases (ou la propagation) du cancer du poumon
  • Douleur chronique – Le CBD est un analgésique puissant lorsqu’il est ingéré, inhalé ou appliqué localement. Combiné au THC, il réduit considérablement la douleur
  • Diabète
  • Infections résistantes aux médicaments

 

Autres effets possibles du CBD :

  • Neuroprotection – réduit les dommages cérébraux chez les victimes d’accidents vasculaires cérébraux et d’autres maladies neurodégénératives
  • Promouvoir la neurogenèse, ou la création de nouvelles cellules du cerveau
  • Puissant antioxydant
  • Expression génétique : pourrait aider les utilisateurs à être moins sujets à des maladies partiellement acquises génétiquement comme le cancer du sein et la maladie d’Alzheimer
  • En application topique, il peut aider à lutter contre des affections cutanées comme l’acné et la rosacée.

Quels sont les effets secondaires d’une prise excessive de CBD ?

Heureusement, le CBD est bien toléré par le corps humain et sa consommation, même à fortes doses, est sans danger. En fait, avoir trop de CBD est relativement mieux que trop peu. Des doses quotidiennes allant jusqu’à 1500 mg peuvent être prises sans danger pendant 4 semaines, voire plus longtemps pour des doses quotidiennes plus faibles.

Le CBD ne provoque pas chez ses utilisateurs la léthargie, la dysphorie ou l’anxiété généralement associées au THC. De plus, une étude approfondie sur les effets du CBD montre qu’il n’affecte pas les inhibitions, l’humeur, le comportement, la perception sensorielle, la vigilance et l’éveil de ses utilisateurs (contrairement à l’alcool ou au THC). Le CBD ne donne même pas à ses utilisateurs les fameux « munchies » associés au cannabis. L’incapacité du CBD à affecter l’état d’esprit de ses utilisateurs est la principale raison de sa légalité plus répandue par rapport au THC ou à la marijuana en général.

La prise de CBD peut affecter le métabolisme hépatique d’autres substances. Si vous prenez d’autres médicaments, il se peut que votre foie mette un peu plus de temps à les assimiler en raison du CBD. Cette légère diminution du taux métabolique du foie est généralement inoffensive, mais consultez votre médecin si vous prenez du CBD en même temps que d’autres médicaments. La prise fréquente et chronique de doses extrêmement élevées de CBD peut affecter de façon permanente les fonctions hépatiques et la fertilité, mais il faudrait une très grande quantité de CBD pour que le corps soit dans un tel état.

Comme il existe également des récepteurs cannabinoïdes dans la peau, certains utilisateurs signalent une sécheresse de la peau après avoir pris du CBD. Elle peut également affecter les glandes salivaires de la bouche ou la sensation de bouche sèche est un effet secondaire probable. Cependant, de nombreux utilisateurs et critiques du CBD considèrent qu’il s’agit d’un effet négligeable.

 

Quels médicaments peuvent interagir avec le CBD ?

L’un des effets possibles du CBD étant une somnolence accrue, il convient d’être particulièrement vigilant lors de l’administration de CBD avec d’autres herbes et composés qui favorisent le sommeil et la relaxation. Il s’agit notamment de la mélatonine, du sassafras, de l’herbe à chat, de la racine de valériane, du pavot de Californie, du millepertuis, etc. Il est également fortement déconseillé de prendre du CBD en cas d’intoxication alcoolique.

 

Quels types de patients doivent être particulièrement prudents lorsqu’ils prennent du CBD ?

Il n’est pas recommandé aux femmes enceintes et aux mères allaitantes de prendre du CBD en raison du manque d’études montrant qu’il n’affecte pas la grossesse.Les études sur les effets du CBD se réfèrent uniquement au THC et les résultats ne sont pas concluants chez les femmes enceintes.

Où peut-on trouver du CBD ?

La réponse courte et rapide serait « le cannabis ». Cependant, la plante de cannabis peut prendre différentes formes qui sont généralement regroupées en deux : le chanvre et la marijuana.

La principale différence entre ces deux groupes est leur profil génétique. Le chanvre (ou chanvre industriel) désigne les plantes de cannabis qui sont généralement cultivées pour leur fibre ; elles ont de longues tiges, moins de bourgeons, et sont utilisées pour fabriquer de la corde, du papier et du plastique naturel.  Les plantes de chanvre industriel peuvent être cultivées afin de produire plus de têtes et avec grand pourcentage de CBD. Les bourgeons ou les fleurs sont la partie de la plante de cannabis qui a la plus forte concentration de cannabinoïdes.

La marijuana, d’autre part, peut être l’une des trois espèces suivantes : cannabis sativa, cannabis indica ou cannabis ruderalis. Les plantes de marijuana médicinale ont naturellement un nombre élevé de bourgeons. La quantité de CBD et de THC dans les bourgeons varie beaucoup, selon l’espèce et la souche de la plante. Les souches indica ont généralement une concentration plus élevée de CBD que les hybrides ou les souches sativa. D’autre part, les sativas ont généralement plus de THC que le CBD. Bien que cette règle soit valable, elle n’est pas toujours vraie : le profil cannabinoïde d’une plante de cannabis dépend toujours de la manière dont elle est cultivée, quelle que soit son espèce.

Il est relativement facile de différencier une souche d’indica d’une souche de sativa : les plantes indica ont tendance à être plus touffues et plus courtes, alors que les plantes sativa sont plus grandes. Les Indicas ont des feuilles courtes et larges avec des lames grasses, par rapport aux feuilles longues et fines des plantes sativa.

La marijuana est la source la plus courante de produits à base de CBD et de THC.

cannabidiol

Quelles sont les souches de cannabis qui contiennent le plus de CBD ?

Des variétés comme Pennywise, Stephen Hawking Kush, et Sweet and Sour Widow sont des indices populaires parmi ceux qui recherchent les effets du CBD. Pour ceux qui recherchent un indice des effets du THC en plus de la forte teneur en CBD, des hybrides comme AC/DC, Cannatonic et Sour Tsunami sont parfaits.

Comment trouver la souche qui convient à mes besoins ?

Trouver la souche parfaite pour vous peut nécessiter un peu d’essais et d’erreurs. Il est important de savoir et d’expérimenter comment votre corps réagit au THC, au CBD, ou à une combinaison des deux en différents pourcentages. Il est également essentiel de prendre note des effets différents qu’une souche peut avoir sur votre humeur et votre productivité.

Si vous avez des problèmes d’anxiété et remarquez que les sativas riches en THC vous mettent sur les nerfs, un rapport THC-CBD plus faible pourrait vous être bénéfique. Si vous souhaitez augmenter votre concentration et votre activité physique au travail, un taux élevé de CBD n’est peut-être pas la meilleure solution.

Pour anticiper les effets d’une souche, il est très utile de connaître les profils des clients et des producteurs de différentes souches. Le site web présente le profil de chaque variété disponible. Nous fournissons des informations sur la saveur et l’arôme de la variété, ainsi que sur la disposition qu’elle peut éventuellement faire ressortir chez ses utilisateurs.

Bien entendu, les effets peuvent varier d’un utilisateur à l’autre, c’est pourquoi il est préférable d’essayer différentes variétés jusqu’à ce que vous trouviez celle qui convient le mieux à vos besoins.

Quelles sont les classifications des extraits de CBD ?

Il existe 3 principales familles pour les extraits de CBD : l’isolate, Full spectrum et le Full-Spectrum non raffiné.

Les isolats cristallins ressemblent à des cristaux de sel ; ils sont du CBD pur et ne contiennent aucune trace de THC. C’est pourquoi leur consommation ne vous ferait pas échouer à un test de dépistage de drogue. Cependant, comme il a été tellement raffiné, beaucoup d’autres nutriments de la plante et de cannabinoïdes secondaires sont absents dans l’isolat cristallin, et il en faudrait de grandes doses pour qu’un utilisateur puisse en ressentir les effets curatifs. « L’effet d’entourage » ne peut avoir lieu lorsque cette forme de CBD est prise.

Les résines ou extraits Full Spectrum sont très dorés et transparentsIls sont appelés « à spectre complet » parce qu’ils contiennent tous les cannabinoïdes utiles nécessaires pour que « l’effet d’entourage » se produise. Ces cannabinoïdes comprennent le CBN, le CBG, le CBN, le CBDV et, bien sûr, le THC. Les qualités thérapeutiques de tous ces phytocannabinoïdes sont plus grandes lorsqu’ils travaillent tous ensemble que lorsqu’ils sont extraits et pris séparément.

Les extraits de CBD à spectre complet contiennent des traces de Delta9 THC (moins de 0,3 %), ce qui est juste assez pour amplifier « l’effet d’entourage ». En raison de la présence de THC, en prendre suffisamment peut vous faire échouer un test de dépistage de drogue ! Il a également un goût de terre lorsqu’il est pris seul. Les extraits disponibles dans les sections « Vapes » et « Teintures » de notre boutique sont raffinés dans leur intégralité.

Les extraits non raffinés à spectre complet sont généralement fabriqués selon la méthode de Rick Simpson, qui donne une huile épaisse et sombre comme de la mélasse. Comme cette méthode n’est pas trop invasive, tous les cannabinoïdes sont laissés intacts, ce qui donne à l’utilisateur un « effet d’entourage » complet. Cependant, en raison de la robustesse de sa méthode d’extraction, il y a un risque que certains contaminants soient laissés dans l’extrait.

S’ils ne sont pas aromatisés correctement, les extraits non raffinés à spectre complet ont un goût très terreux et âpre. De plus, comme pour tous les extraits à spectre complet, il y a un risque d’échec à un test de drogue lorsqu’une quantité suffisante est consommée.

Comment les fleurs de chanvre sont-elles cultivées et produites ?

Les plantes de chanvre industriel spécialement sélectionnées sont cultivées dans des serres à environnement contrôlé en Oregon et au Colorado (bientôt en Californie également). Ici, les plantes bénéficient d’une lumière naturelle abondante et certaines sont cultivées en plein air en raison de leurs préférences environnementales.

Nous utilisons également des systèmes d’éclairage de grande puissance en conjonction avec la lumière naturelle du soleil. Cette méthode permet de récolter toute l’année des plantes qui produisent des quantités supérieures de résine végétale, de cannabinoïdes et de terpènes.

Une fois que les plantes matures, les têtes sont tous taillés à la main et soumis à des traitements et des tests minitieux. Ils sont ensuite placés dans des boîtes hermétiques pour préserver leur fraîcheur et leur saveur. Grâce à la minutie de notre opération, la qualité de nos produits est inégalée, et toujours garantie.

Comment le CBD est-il extrait ?

Extraction du Co2

Cette méthode (également appelée méthode du CO2 supercritique) utilise le dioxyde de carbone à des températures extrêmement basses et à des pressions très élevées pour extraire les huiles de la plante. Le produit final est un distillat de CBD  Full Spectrum pur et stable qui est totalement ne contient pas de chlorophylle et d’autres produit non utiles. L’équipement capable de ce processus est très coûteux, et l’opération peut être assez difficile à apprendre, donc les huiles ou les teintures extraites au CO2 ont tendance à être plus chères.

Cette méthode d’extraction est utilisé pour fabriquer nos teintures, et nous les raffinons pour en faire notre distillat d’huile de voûte. C’est la méthode qui correspond le mieux à notre objectif de créer des extraits de CBD avec une pureté, une concentration et une qualité supérieures. Pour les extraits qui entrent dans nos cartouches de stylo Vape, nous réintroduisons de véritables profils terpéniques dérivés du cannabis afin d’augmenter l’arôme, la saveur et de rendre les vapeurs similaires à celles des fleurs de marijuana de haut de gamme (OG Kush, Super Lemon Haze, etc.)

 

Extraction par solvant

Dans l’alcool et l’huile, les cannabinoïdes sont solubles. Dans cette méthode, les solvants sont utilisés comme supports pour extraire les huiles précieuses de la plante de cannabis. La teinture ainsi obtenue peut être utilisée dans les cartouches de stylo à bille et les cigarettes électroniques.

Certaines teintures produites par cette méthode peuvent également être ingérées. Le produit final peut être assez impur, car il reste 20 % du solvant. Cela ne pose pas de problème si le solvant utilisé n’est pas toxique, comme l’alcool de grain de haute qualité. Toutefois, dans les méthodes d’extraction moins coûteuses, on utilise des dérivés du pétrole, du butane ou de l’hexane.

Comme nous l’avons vu précédemment, tous ces cannabinoïdes agissent ensemble pour donner à l’utilisateur un « effet d’entourage » complet. Certains fabricants renoncent à ce processus afin de préserver ces bienfaits pour la santé.

 

Infusion d’huile

Cette méthode est le moyen le plus simple et le plus rentable d’extraire le CBD du cannabis. En fait, c’est si simple que vous pouvez le faire à la maison ! Bien entendu, acheter des extraits de haute qualité à des fabricants réputés dont les activités sont très contrôlées sera toujours le meilleur moyen d’obtenir votre dose de CBD. Mais en général, la fabrication de l’huile de CBD à domicile est similaire à celle de l’huile commerciale.

Avant d’être introduit dans l’huile, le cannabis doit subir un processus appelé décarboxylation, au cours duquel il est chauffé lentement et constamment. Ce processus rend les cannabinoïdes biodisponibles.

La décarboxylation a généralement lieu lorsque les cannabinoïdes sont exposés à la chaleur, comme lorsque le cannabis est brûlé en fumant ou lorsque de l’huile est vaporisée. Comme l’huile de CBD est généralement ingérée, il n’y aura pas de possibilité de décarboxylation du CBD pendant le processus d’absorption. Il est donc nécessaire de décarboxyler avant l’infusion d’huile.

Une fois le cannabis décarboxylé, il est ajouté à l’huile. Différentes sortes d’huiles de support peuvent être utilisées ; l’huile de noix de coco, l’huile MCT et (le plus souvent) l’huile d’olive peuvent être utilisées dans les extractions de bricolage. Le mélange d’huile de cannabis peut être trempé pendant 2 à 3 semaines ou chauffé doucement pour accélérer l’infusion. Les huiles CBD disponibles dans le commerce sont généralement stables, mais les produits de bricolage sont facilement périssables. Veillez à réfrigérer vos huiles CBD faites maison.

Quelles sont les différentes manières d’administrer le CBD?

Ingestion de produits comestibles, d’huile ou de teinture

Le CBD peut être ingéré sans danger, même sous forme d’huile pure ou de teinture (bien sûr, à condition que vous connaissiez le dosage approprié et que la substance soit non toxique). En ligne ou dans n’importe quel dispensaire, on peut trouver une large sélection de produits comestibles comme des capsules d’huile, des bandes solubles, des bonbons, des produits de boulangerie, des sirops et des boissons. Les ours en peluche sont des produits comestibles particulièrement populaires.

La principale différence entre l’ingestion de cannabis et l’inhalation est l’intensité et la durée de ses effets. En fumant ou en vaporisant une souche riche en CBD, on peut sentir le « verrouillage du canapé » et la détente en 15 minutes seulement, et les effets s’estompent en quelques heures ou moins. Il faut entre 30 minutes et 2 heures pour que les utilisateurs ressentent pleinement ses effets, mais le soulagement peut durer plusieurs heures. Si le produit comestible ou l’extrait contient également un peu de THC, le « high » durera tout aussi longtemps.

Têtes à fumer

C’est la méthode de consommation de cannabis la plus populaire, la plus facile d’accès et la plus ancienne ! Les têtes supérieurs séchés de la plante peuvent être roulés en joints ou en blunts (cigarettes au cannabis plutôt qu’au tabac). On peut aussi acheter des joints pré-roulés. Nous avons des pré-roulements de nos souches de signature : Cherry Cough, Berry Sorbet, Diesel Puff et Sweetwood. Nos joints de 0,6 gramme sont vendus par deux et sont roulés à la main et enveloppés dans du papier de chanvre biologique.

Lorsque les bourgeons sont fumés, les composés THC et CBD se décarboxylent en brûlant, les rendant ainsi biodisponibles. Fumer des bourgeons présente tous les risques liés au fait de fumer n’importe quelle sorte d’herbe : la fumée que vous inhalez s’accompagne de toutes sortes de vapeurs. Fumer du cannabis avec une pipe à eau peut aider à réduire la dureté de la fumée, car l’eau filtre la fumée et la chambre régule sa température avant que vous ne l’inhaliez.

Une étude très intéressante et prometteuse a même révélé que la fumée de cannabis augmentait en fait la capacité pulmonaire des participants et leur permettait d’absorber plus d’oxygène dans leur corps lorsqu’ils respiraient, contrairement au groupe de contrôle.

 

Bourgeons en forme de ventouse

Cette méthode consiste à mettre un peu de « bud » broyé dans un vaporisateur, où le cannabis est doucement chauffé dans une chambre au lieu d’être brûlé. Cela produit une vapeur qui est nettement moins dure, moins odorante et moins toxique que la fumée. Les effets des vaporisateurs sont les mêmes et durent aussi longtemps que lorsque vous les fumez. Cela en fait un produit idéal pour les patients qui recherchent les effets immédiats du cannabis mais qui veulent éviter les risques du tabagisme.

 

Huile de vaporisation

Comme le vaping-boom, les effets de l’huile de vaporisation sont les mêmes que lorsque le cannabis est fumé. Nous proposons une gamme de stylos à bille et de cartouches contenant de l’huile de distillat du CBD.

Bien que l’utilisation d’un vape soit généralement considérée comme plus sûre que le fait de fumer, il n’existe pas beaucoup de recherches concluantes quant à ses effets à long terme sur la santé. La prudence est de mise lorsqu’il s’agit de choisir des unités de vape pour administrer du CBD ; assurez-vous que le fabricant auprès duquel vous achetez est réputé.

En raison de notre grande expérience dans la création et l’approvisionnement de matériel de vaporisation, les clients peuvent s’attendre à une vaporisation saine et sûre lorsqu’ils utilisent les produits de vaporisation, bien que certains puissent encore être sensibles et ressentir une légère irritation, ce qui est normal. Les fumeurs plus expérimentés seront habitués aux effets du fumage/de la vaporisation et ne ressentiront probablement aucune sensation dans la gorge.

Cire de tamponnement

La cire de tamponnage est en train de devenir une alternative populaire pour administrer des cannabinoïdes dans le corps. Le tamponnage se fait à l’aide d’un appareil de tamponnage. Il s’agit d’un petit barboteur qui fonctionne comme un bang, mais qui est généralement beaucoup plus petit et qui n’a pas de carborateur ou de bol amovible. La raison en est que vous obtenez beaucoup moins de fumée lorsque vous tamponnez de la cire que lorsque vous brûlez un bourgeon.

Pour tamponner, un bol en quartz (ou un clou de tamponnage) fixé au dispositif de tamponnage est chauffé à l’aide d’un petit chalumeau à une température idéale. Ensuite, une petite pincée de cire (extrait de cannabis solidifié) est introduite dans le bol chaud, créant une fine fumée qui est inhalée par le petit bang. Il en résulte une vapeur ou une fumée puissante, non irritante et pas trop trouble.

La réduction de la dureté de la fumée de la limande et la force de ses effets la rendent populaire parmi les consommateurs de cannabis qui veulent éviter les risques du tabagisme tout en augmentant la concentration de CBD ou de THC. Toutefois, il faut être prudent lorsqu’on envisage de fumer une limande, car la puissance intense et l’attention portée aux détails sont nécessaires pour une bonne utilisation.

Les cires peuvent être de différentes puretés et qualités. Les extraits de la plus haute qualité sont appelés Résines vivantes, fondants, bourgeons, éclats et colophanes, leurs noms se rapportant à leur apparence/cohérence et à leurs qualités lorsqu’ils sont vaporisés.

 

Application thématique

Le CBD peut être absorbé dans l’organisme par la peau. C’est ce qu’on appelle l’absorption transdermique. C’est pourquoi de nombreux baumes, lotions et même des mélanges pour le bain destinés à soulager des douleurs localisées sont fabriqués avec du CBD. Ces traitements topiques sont excellents pour soulager les douleurs et les crampes musculaires.

 

Comment puis-je trouver la dose de CBD qui me convient le mieux ?

Comme nous l’avons déjà dit, il est pratiquement impossible de faire une overdose de CBD. Pensez aux cannabinoïdes de la même manière que vous pensez aux légumes et aux fruits dans votre alimentation : en avoir beaucoup n’est pas mal du tout, mais les problèmes surgissent quand vous en avez trop peu.

Cependant, la bonne dose est essentielle pour empêcher que les consommateurs ne développe une tolérance au CBD trop vite. Il est important de noter que l’acquisition d’une tolérance ne signifie pas que le CBD devient de moins en moins curatif au fur et à mesure que la personne en prend.

Après tout, les cannabinoïdes ne sont pas des substances créant une dépendance ; ils ne perturbent pas directement le système limbique comme le font les drogues dures. Au contraire, il faut parfois des doses de plus en plus fortes de CBD pour que le patient ressente des effets aussi perceptibles que lorsqu’il a pris ses premières doses. Comme les effets du CBD peuvent être subtils, les patients risquent de rechercher un « high » et d’en prendre plus que nécessaire.

Le dosage doit être personnalisée ; tout dépend des zones à problème et de la quantité de cannabinoïdes dont vous pensez ou pouvez avoir besoin. Par exemple, une personne utilisant du CBD pour son insomnie aura certainement des besoins différents de ceux d’une personne utilisant du CBD pour des douleurs chroniques. Une bonne règle de base est de rester à l’écoute de votre corps et de prendre note de la façon dont le CBD affecte les symptômes de votre état. N’ayez pas non plus peur d’être généreux avec lui !

De quel type d’attirail ai-je besoin pour utiliser correctement la fleur de CBD ?
Le type d’équipement dont vous aurez besoin en plus de votre herbe dépend de la méthode d’administration que vous aurez choisie. Nous vendons des stylos-vapeur jetables : des stylos vaporisateurs préremplis de notre huile de haute qualité. Si vous choisissez de prendre votre CBD en utilisant l’un de nos stylos vapeurs, il ne sera pas nécessaire d’acheter du matériel supplémentaire !

Toutefois, si vous souhaitez fumer votre bourgeon, voici quelques éléments qui pourraient vous être utiles :

 

Broyeur

Un broyeur, qui broie vos bourgeons / fleurs en une consistance plus petite et plus facile à gérer. Le fait de moudre votre bourgeon avant de le rouler dans un joint ou de le mettre dans un bol garantit que l’herbe brûle uniformément. Comme la surface de combustion de l’herbe est également plus grande lorsqu’elle est broyée, elle produit plus de fumée et vous donne des coups plus importants.

Certains broyeurs sont également équipés d’un dispositif amovible de capture du kief en bas. Le kief est la poudre fine que l’on secoue à partir du bourgeon ; il est principalement composé de cristaux et de terpènes, ce qui en fait une poudre puissante. Saupoudrer un bol avec le kief que vous avez recueilli vous donne un effet plus amplifié.

 

Pipe en verre ou bang

Il est recommandons des pipes en verre et des bongs pour fumer les fleurs de cbd. Les pipes en verre et les bongs sont faciles à nettoyer (avec un peu de sel gemme et d’alcool isopropylique) et ne présentent absolument aucun risque de toxicité. Les cuillères à pipe vous donneront des coups plus durs que les bongs car les coups sont directs, tandis que les bongs peuvent filtrer la fumée avec de l’eau.

Papiers à joints, embouts et rouleaux

Nous vendons également des pré-rouleaux afin d’éviter à nos clients de devoir rouler eux-mêmes leurs joints. Après tout, rouler des joints à la main est incroyablement délicat ! Cependant, il est recommander d’acheter du papier de chanvre biologique pour les têtes. Il est également beaucoup plus facile de se procurer des pointes pré-roulées (ou même une pointe en verre réutilisable) et un rouleau à joints.

 

Mèche de chanvre

Le feu provenant directement d’un briquet s’est avéré un peu trop chaud pour le bourgeon : les cannabinoïdes ont tendance à brûler trop facilement car la température est plus élevée que ce qu’il leur faut pour se décarboxyler. Comme les fibres de chanvre brûlent à une température plus basse, de nombreux fumeurs de pipe et utilisateurs de bang préfèrent allumer leur bol avec une mèche de chanvre déjà allumée avec un briquet. En transférant le feu de cette façon, on s’assure d’inhaler plus de cannabinoïdes bio disponibles.

Si vous voulez cuisinez avec les têtes et les fleurs de CBD, nous vous recommandons d’acheter un thermomètre de cuisson pour vous assurer que vous cuisinez et décarboxylez le cannabis à température adéquate. Il existe de nombreuses recettes et ressources en ligne qui expliquent en détail comment procéder.

Haut De Page